2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 21:02

Ces dernières 24h ont été exténuantes... Hier à 21h40 Lucas se réveille en se plaignant de la gorge. Je dégaine le thermomètre qui affiche 38°C ! Rien de bien inquiétant pour un enfant "normal", mais Lucas est en aplasie, c'est à dire sans défenses immunitaires, ce qui fait que le plus banal des microbes peut potentiellement se transformer en semaines d'hospitalisation... Les consignes de l'hôpital sont strictes, s'il a 38°C pendant 4 heures d'affilée ou s'il atteint les 38,5°C, on doit venir en urgence pour une hospitalisation. Bref, le stress...

 

Pendant une heure je tourne en rond, j'implore tous les saints de ce monde, je me dis que c'est pas possible, on a vraiment que ça à faire, une hospitalisation... A 22h40 je reprends sa température : 38,1°C. La catastrophe... Je commence à me faire une raison, je rassemble des affaires dans un sac, je me prépare à partir en pleine nuit. J'ai comme l'impression de me retrouver des années en arrière, pendant les premiers traitements, où ça nous est arrivé plus d'une fois. Depuis la rechute il est régulièrement en aplasie mais jusqu'ici on avait échappé à la fièvre et j'avais presque oublié ce que c'était que ce stress où la tournure des prochains jours dépend d'un simple chiffre sur un thermomètre !

 

Après une heure supplémentaire d'attente, 23h40 : 37,9°C. Enfin un peu de soulagement, ça n'a pas beaucoup bougé mais symboliquement on est sous la barre des 38, et puis au moins ça va dans le bon sens. Allez Lucas... continue comme ça ! Je m'assure qu'il ne soit pas trop couvert, pendant un quart de seconde je me dis "et si j'ouvrais la fenêtre ?!?" Je vous rassure, c'est resté au stade de l'idée...

 

0h40, 37,9°C toujours. 1h40 37,8°C... On se dit avec Julien que de toute façon on va à l'hôpital demain alors on verra bien au réveil, si ça remonte dans la nuit on ne fera pas grand chose de plus. Ouais, bon... inutile de vous dire que si lui ronflait en 15 minutes, moi je n'ai pas fermé l'œil de la nuit. A 4h on était à 37,7°C, j'ai soufflé un peu et je commençais juste à m'endormir quand le réveil à sonné. Allez, c'est parti pour une nouvelle journée qui commence... !

 

A réveil il était remonté à 37,9°C et il avait toujours aussi mal à la gorge. Bon... Il n'a rien mangé évidemment, juste bu un peu de lait chaud, et on est partis pour une longue journée marathon à l'hôpital. J'ai appelé le service pour demander si on pouvait voir l'onco entre nos rendez-vous, elle nous a pris en début d'après-midi, l'a ausculté (curieusement, sachant qu'il risquait l'hospitalisation, il n'avait plus mal du tout...) et au final, même si elle pense que c'est très probablement viral, elle a décidé de le mettre sous antibiotiques mais par voie orale seulement pour éviter de rester, avec pour consigne de surveiller de près toute évolution.

 

Voilà, après toutes ces péripéties nous sommes rentrés et ce soir Lucas dort dans son lit. Il a mangé un peu de soupe ce soir, c'est pas énorme mais au moins il est dans son lit et il va passer une bonne nuit. Il faut qu'il reprenne des forces parce que demain on y retourne pour la fin des examens. Encore une longue journée à venir ! Mais bon, "à chaque jour suffit sa peine" parait-il...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article

commentaires

Véro 03/11/2016 23:05

Si j'avais une baguette magique je l'agiterais un bon coup pour que la maladie disparaisse, que votre famille retrouve un quotidien normal et que Lucas vive à nouveau sa vie de petit garçon. Quelle galère quand même...

Léa 03/11/2016 22:40

Quel stress tout ça ! En plus au milieu des examens, vous n'aviez pas besoin de ça ! J'espère que Lucas allait mieux aujourd'hui et qu'il n'a pas refait de température. Je croise les doigts !

Marie 03/11/2016 21:52

Bon et bien j'espère que le thermomètre a fini de vous jouer de mauvais tours. Bien évidemment, je pense à vous dans cette période de bilan et croise tout ce que je peux pour que les résultats soient à la hauteur de nos attentes. Marie

Anaïs Gdz 02/11/2016 22:43

Gros combat pour un bonhomme de cet âge! Je découvre ce blog, mais aussi le courage de Lucas face à la maladie, il semble fort! Je croise tout ce que je peux pour qu'il s'en sorte!

Présentation

  • : Lucas, sa vie, son combat.
  • Lucas, sa vie, son combat.
  • : Le combat de Lucas, 5 ans au moment du diagnostic en 2011, contre une vilaine maladie appelée neuroblastome métastatique de stade IV (cancer pédiatrique). Un récit écrit par sa Maman au jour le jour pour partager avec vous les petits et gros soucis du quotidien tout au long de cette épreuve. Laissez un commentaire lors de vos visites ça nous fera très plaisir.
  • Contact

Recherche

Les Autres Petits Guerriers Touchés Par Le Neuroblastome