20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 23:24

Nous avons partagé de beaux moments dimanche après-midi tous les quatre. Ensemble on est plus forts, c'est bien connu, alors peu importe si c'était dans une chambre d'hôpital, au milieu d'un service de réanimation, on était réunis en famille.

 

Lucas continue de faire des progrès. Hier il est resté un moment assis dans son lit et aujourd'hui il a été un peu au fauteuil. Dix petites minutes qui ne paraissent rien mais qui l'ont complètement épuisé. Il a dormi deux heures après ! C'est tout bête mais c'est vrai que, sans qu'on s'en rende compte, il y a tout un tas de muscles de notre dos qui travaillent pour nous faire tenir assis...

 

A côté de toutes ces belles choses, il y a aussi l'envers du décor. Papa craque un peu ces derniers jours... La fatigue qui s'accumule, l'angoisse à distance qu'il ne faut surtout pas montrer, le boulot à assumer comme si tout allait bien, le quotidien à gérer à la maison pour me permettre de rester avec Lucas, les nuits où il vient me relayer... ça fait beaucoup à assumer et même le plus fort des Papas a aussi le droit de craquer, seulement c'est déroutant de le voir comme ça, lui qui est si fort d'habitude et toujours tellement optimiste. Difficile de trouver les mots pour lui quand soi-même on a du mal à tenir...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article

commentaires

Louise 21/02/2017 21:02

Bonsoir Sophie. Oui, on aimerait tellement faire plus, on se sent tellement bête derrière nos écrans. Mais à force de vous lire, on vous connait un peu... et on sait bien qu'on ne peut pas faire grand chose... Cela dit, on ne sait jamais...si par exemple vous aviez besoin d'un point de chute à Paris, un soir, ou autre... Pensées et amitiés. On est nombreux à penser à vous, bluffés par tant de courage et de dignité.

Sophie 21/02/2017 20:59

Je veux voire d'abord les bonnes nouvelles de Lucas. Trop fort ! Ensuite, il me semble normal que son père craque ... C'est aussi une preuve de confiance envers vous : il n'hésite pas à se montrer fragile, parce qu'il sait que vous pouvez l'entendre et le comprendre; et sans doute ne se sent il pas obligé de jouer un personnage devant vous. Et puis, -pourtant je déteste dire ce genre de généralité - c'est peut être plus difficile pour lui, parce que c'est un homme, de se laisser aller à ses émotions. il n'a pas peut-être pas d"échappatoires", d'endroit où vider son sac, comme vous vous en êtes créé un sur ce blog. L'humilité est une belle qualité. On a le droit d'embrasser Julien ?:-)

Marie 21/02/2017 18:32

C'est tellement épuisant tout ce que vous vivez. C'est normal de craquer! Vivement que vous puissiez tous vous retrouver au calme. Lucas continue de nous épater. Il est merveilleux!

Geny 21/02/2017 09:34

Je suis heureuse d'apprendre que Lucas fait des progrès. Je continue de vous arroser de tout plein d'ondes positives pour l'aider à prendre du mieux de jours en jours. J'envoie aussi à toute la famille, plein d'énergie positive qui vont vous aider à traverser ces journées difficiles. Je vous fais un gros câlin plein de réconfort, de tendresse, d'amitié. Bisous d'amitié du Québec!

Geny

Flopinette 21/02/2017 08:59

Allez Papa !! Courage ! Votre belle famille et votre extraordinaire petit garçon vont vous aider à passer ce mauvais moment. Comptez sur eux comme ils comptent sur vous ! Bises à tous et un camion d'encouragements !!

Pascale 21/02/2017 05:15

Chère Sophie je pense souvent à votre famille et à votre petit Lucas dont je suis le parcourt difficile depuis longtemps. Lorsque je lis vos derniers post une pensée me vient à l esprit : comment pourrions nous vous aider dans ce quotidien si difficile? Comment pourrions nous vous soulager? J espère que vous êtes bien entourés mais si nous pouvons vous apporter une aide n hésitez pas . Tendres pensées à Lucas.

Présentation

  • : Lucas, sa vie, son combat.
  • Lucas, sa vie, son combat.
  • : Le combat de Lucas, 5 ans au moment du diagnostic en 2011, contre une vilaine maladie appelée neuroblastome métastatique de stade IV (cancer pédiatrique). Un récit écrit par sa Maman au jour le jour pour partager avec vous les petits et gros soucis du quotidien tout au long de cette épreuve. Laissez un commentaire lors de vos visites ça nous fera très plaisir.
  • Contact

Recherche

Les Autres Petits Guerriers Touchés Par Le Neuroblastome