28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 00:29

Loulou n'a pas le moral ces derniers jours. Il en a marre de l'hôpital, marre des soins, marre des soignants... Il fait la tête, n'est intéressé par rien, pleure, se ferme dès que quelqu'un rentre dans sa chambre. Il faut batailler pour tout, on n'a pas le choix c'est indispensable, mais ça fait mal au cœur de devoir le faire parce qu'on comprend bien son ras le bol !

 

Côté médical ce n'est pas beaucoup mieux... Il y a plein de petites choses qui ne vont pas et on a l'impression de tourner en rond, un jour telle chose est positive et l'autre négative, le lendemain c'est l'inverse ! Je pense que la longue liste de médicaments qu'il a y est pour beaucoup, forcément ce n'est pas très "normal" pour l'organisme et dès qu'on en ajoute un ça perturbe l'équilibre fragile qu'on venait d'obtenir, mais ce n'est qu'une supposition de maman et peut-être que j'y crois fort parce que ça m'arrange...

 

Toujours pas de date pour partir d'ici, c'est long, je sature aussi, et puis avec tout ça on ne traite plus du tout le cancer ! Il aurait dû commencer sa chimio il y a quinze jours maintenant... le retard est énorme !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article

commentaires

Rizlaine 02/03/2017 11:20

Je pense à Lucas et à vous tous les jours. J'espère que toutes ces bonnes ondes arriveront jusqu'à lui et lui redonneront force et courage ! Lucas, tu es le meilleur, tout ça va passer, et tu seras bientôt entrain de courir partout ! Plein de petits bisous doux ♥

Julie 01/03/2017 23:47

De tout cœur avec vous et votre champion! On vous souhaite des bonnes nouvelles et très vite. Courage.

kikie 01/03/2017 21:01

Je suis d'accord avec Marie, Fanny, Sophie..... Une petite carte lui changerait les idées, mettrait un peu de gaité autour de lui et boosterait son moral. Je comprends Sophie que tu veuilles respecter votre intimité. Peut-être pourrions nous envoyer notre courrier directement à l'hopital? au nom de Lucas au service XXXX. C'est une idée pour aider Lucas à retrouver la forme...je pense à vous.

Mathilde 01/03/2017 19:27

Pensées positives pour toute la famille...!

Léa 01/03/2017 13:28

Courage petit loup, c'est bien normal d'en avoir marre avec tout ce que tu as subi, tu es tellement courageux qu'on a l'impression que tu réussiras à tout surmonter mais on oublie à quel point c'est dur et puis tu n'as que 10 ans !
Bientôt ça ira mieux, j'en suis sure. Il faut seulement tenir encore un peu tu vas voir.

Flopinette 01/03/2017 09:04

De tout coeur avec vous et avec le petit loulou...J'espère qu'il pourra bientôt retrouver la douceur de sa maison, son école et ses copains...

Sophie 28/02/2017 23:24

J'appuie le post de Marie. C'est exactement la question que je me posais. J'espère que le moral commence à remonter. Des cascades de bonnes ondes. Et les milles lumières des veilleurs et veilleuses

Fanny 28/02/2017 23:23

Courage Lucas, courage Sophie, encore et toujours ! Comme Marie, si je peux faire quelque chose, comme envoyer des cartes postales à Lucas, cela sera avec plaisir ! Peut-être que les enfants de sa classe peuvent aussi lui envoyer des petits mots qui lui remonteront le moral ? En tout cas on est tous derrière lui (et vous), il ne faut pas en douter !

Marie 28/02/2017 22:54

Sophie, pouvons nous faire quelque chose pour aider Lucas à supporter l'hospitalisation et la longue attente qui en découle ? Sous votre couvert, nous pourrions peut-être lui envoyer des cartes de la France entière, des petits montages vidéos et pourquoi pas des petits cadeaux ou tout autre chose que vous jugeriez utile. je sais qu'il y a quelques mois vous n'étiez pas pour, afin que Lucas puisse mener sa vie de petit garçon le plus normalement possible et je pense que vous aviez tout à fait raison. Mais à présent comme son hospitalisation dure et que son moral s'en ressent on pourrait peut-être envisager ce petit soutien, pour l'aider à passer le temps, jusqu'à ce qu'il puisse retourner à l'école. Qu'en pensez-vous ?
En attendant votre réponse, je vous embrasse très fort et vous apporte tout mon soutien.

ivana 28/02/2017 18:16

Ma chère Sophie, si seulement tous nos mots, nos pensées, nos prières pouvaient servir ça ne reste qu'à une petite infime aide pour Lucas...Je ne peux pas imaginer le courage, la force, la résistance qu'il faut sortir face à tout cela. Notre petit prince Lucas nous a toujours épaté et surpris dans les pires moments; evidemment qu'il n'en peut plus, c'est tellement trop ce qu'il subit, n'importe qui aurait craqué et bien avant!!
Allez petit grand guerrier, retrouve ta rage de vivre, nous pensons tellement fort à toi, nous sommes tous et toutes avec toi, ta formidable maman, Jadounette et ton cher papa.
Courage ma Sophie, courage

Cécile 28/02/2017 14:25

mes pensées vous accompagnent toujours, porteuses d'énergie, qui, je l'espère, vous aide. Il faut tenir, car au-delà du moins bien il y aura le mieux!

Eve 28/02/2017 08:11

Lucas est tellement courageux. Beaucoup d'adultes auraient craqué depuis longtemps. Sa santé est tellement en dents de scie que demain sera peut être meilleur. Pensées.

Sophie B 28/02/2017 06:01

Pauvre enfant,comme on le comprend ! Enfin il nous a déjà montré qu'il pouvait être au plus bas un jour et avoir retrouvé toute sa joie trois jours plus tard. Espérons que vous allez pouvoir sortir bientôt, en effet ce doit être horrible d'être confiné depuis si longtemps dans une chambre d'hôpital, autant pour vous que pour lui. Le printemps arrive bientôt, il faudra être sur pied, hein Lucas ? Grosses bises et douces pensées pour vous.

Présentation

  • : Lucas, sa vie, son combat.
  • Lucas, sa vie, son combat.
  • : Le combat de Lucas, 5 ans au moment du diagnostic en 2011, contre une vilaine maladie appelée neuroblastome métastatique de stade IV (cancer pédiatrique). Un récit écrit par sa Maman au jour le jour pour partager avec vous les petits et gros soucis du quotidien tout au long de cette épreuve. Laissez un commentaire lors de vos visites ça nous fera très plaisir.
  • Contact

Recherche

Les Autres Petits Guerriers Touchés Par Le Neuroblastome