23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 22:16

C'est un weekend un peu morose qui se termine... Vendredi Lucas se plaint du ventre plusieurs fois dans la journée. Rien de bien étonnant, c'est un problème récurrent alors on sort l'attirail des médicaments, spasfon, débridat, motilium... On attend, ça passe, puis ça revient, et ça repasse. On commence à avoir l'habitude.

 

Samedi il ne se plaint de rien, ça ne veut pas dire qu'il n'a pas mal, juste qu'il gère et qu'il arrive à faire avec. Et puis le soir rien ne va plus, il ne mange rien au diner, va se coucher tôt, et en passant dans le couloir j'entends une petite voix m'appeler. J'entre dans la chambre et je le vois fondre en larmes. Pourtant je peux vous dire que ça n'arrive pas souvent... mais là même le plus courageux des guerriers n'était pas de taille. Il a mal, il est en colère, il en a marre... Douleurs plus fortes que d'habitude ? Douleurs qui duraient depuis longtemps et contre lesquelles il avait tenu jusqu'ici sans le dire ? Ou bien épuisement nerveux de cette situation qui dure depuis si longtemps sans le lâcher ??? Je ne sais pas mais hier soir on était bien impuissants face à sa détresse, tant physique que morale. Les médicaments ne semblaient pas avoir d'effet, les massages et la bouillotte l'ont à peine soulagé... et il a fallu attendre 1h du matin pour qu'il s'endorme de fatigue.

 

Aujourd'hui ça allait mieux, il y a encore eu deux ou trois crises mais qu'il a su gérer et qui ont fini par passer. On avait prévu une activité kayak en famille mais on est plutôt restés bien au chaud, c'était plus prudent. Une fois de plus on annule les projets, on essaye de faire en sorte que Lucas ne se sente pas responsable, on ruse en invoquant le temps maussade et le risque de pluie... Mais au fond de lui il sait parfaitement ce qu'il en est. Et c'est dur. Vous me direz que ce n'était qu'une ballade en kayak... Oui, mais c'est un exemple qui s'ajoute à tant d'autres situations semblables, et au fond notre vie entière est gouvernée par la maladie.

 

Les examens sont en cours, enfin on est tombés d'accord avec les médecins pour pousser les recherches et trouver enfin pourquoi Lucas a si souvent mal au ventre. Ce n'est pas normal, ça dure et ça ne s'améliore pas, aucun médicament n'est efficace, aucune explication convaincante... On nous a dit pendant longtemps que c'était normal, que ça pouvait arriver, que ça allait passer, que c'était la chimio, le stress d'aller à l'école, ou même du cinéma... Mais nous on sait bien que ce n'est rien de tout ça. Et ça bouffe la vie de mon petit bonhomme, peut-être même plus encore que le cancer, alors ça suffit, on ne veut plus attendre, on veut qu'enfin on nous écoute et surtout qu'on trouve comment le soulager.

 

Affaire à suivre... On a rdv demain pour les résultats des premiers examens et une écho. Peut-être en saurons-nous davantage (même si j'en doute...) ?

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article

commentaires

Léa 25/07/2017 21:14

Courage Lucas ! J'espère que les premiers résultats et l'écho vous ont apporté des réponses et que son petit ventre va mieux aujourd'hui. Tenez bon c'est dur tout ça...

Marie 25/07/2017 20:26

Oh...petit cœur...pourvu que l'on trouve la raison de ces douleurs et surtout une solution pour les éradiquer. Je pense bien à vous et espère que les resultats seront encourageants

Fanny 25/07/2017 12:12

Courage Lucas ! J'espère que la cause de ces douleurs va bientôt être identifiée, et que surtout ces douleurs vont pouvoir être soulagées. Tenez bon Sophie, Vous avez raison d'insister pour connaître la cause de ces douleurs. On pense bien à vous.

segolene 25/07/2017 09:25

Je pense fort à vous. Et quand je fais une activité chouette je vous emmene dans mes pensées. Courage, vous allez finir par trouver. Tenez bon, on est avec vous.

Marylin 24/07/2017 22:11

J espere que vous aurez des résultats rapidement afin de le soulager au mieux.
Courage a vous tous

MONIQUE, maman de Fabien 24/07/2017 08:33

Je vais attendre avec toi les résultats, Sophie. Je pense fort à vous quatre.

Mathilde 24/07/2017 08:19

Pauvre ptit loulou il faut bien craquer de temps en temps, il vit tellement de choses difficiles.
Vous avez eu raison d'insister pour explorer. Sa qualité de vie en pâtit drôlement quand même ! J'espère que vous trouverez une explication et que ça se traitera bien.
Bon courage à vous 4

Tatiana 23/07/2017 23:54

Bonjour Sophie, j'espere tres fort que demain vous en serez plus pour pouvoir trouver une solution pour soulager Lucas. Vous avez bien raison d'insister pour que l'on trouve la cause de ces douleurs. Une maman sait mieux que quiconque ce qu'il faut pour son enfant. Toute mon affection, en attendant d'avoir des nouvelles de Lucas.

Présentation

  • : Lucas, sa vie, son combat.
  • Lucas, sa vie, son combat.
  • : Le combat de Lucas, 5 ans au moment du diagnostic en 2011, contre une vilaine maladie appelée neuroblastome métastatique de stade IV (cancer pédiatrique). Un récit écrit par sa Maman au jour le jour pour partager avec vous les petits et gros soucis du quotidien tout au long de cette épreuve. Laissez un commentaire lors de vos visites ça nous fera très plaisir.
  • Contact

Recherche

Les Autres Petits Guerriers Touchés Par Le Neuroblastome