17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 23:19

 

J'écrivais mon dernier article jeudi soir, fière de pouvoir vous dire que j'allais passer une journée tranquile avec ma fille, et persuadée que rien ne pourrait l'empêcher, à peine 48h avant... Et puis vendredi midi quand je suis arrivée à l'école j'ai retrouvé un petit Lucas avec 39°C de fièvre, pâle, tremblottant, le nez qui coule et les poumons qui crachent. Il était grognon le matin et n'avait rien mangé, c'est vrai, mais je ne m'attendais pas à ça...

 

Voilà comment on bouleverse tout le programme du weekend, parce qu'il ne faudrait pas rêver non plus, prévoir quelque chose 48h à l'avance, mais qu'est-ce qui nous avait pris ????

 

Avec les corticoïdes, on avait ordre de surveiller la moindre fièvre. Donc appel au CHU, qui me dit d'aller chez le généraliste sans tarder. Attente chez le généraliste, qui prescrit un bilan sanguin et une radio des poumons à faire immédiatement avant de revenir le voir. Attente au labo pour la prise de sang. Attente au cabinet de radio. Attente des résultats pour pouvoir retourner chez le médecin et enfin avoir l'ordonnance adaptée, et... Le médecin était tout simplement rentré chez lui ! Ben oui, il avait fini sa journée, alors mon Lucas, il attendrait bien le lendemain non ? C'était bien la peine que je le traine tout l'après-midi dans des salles d'attente alors qu'il ne rêvait que d'une chose : se blottir dans son lit...

 

Du coup, re-appel au CHU, qui me dit qu'ils ne peuvent pas donner de traitement sans l'avoir vu, qu'on peut passer si on veut mais qu'ils sont débordés et qu'il faudra sans doute attendre un bonne partie de la nuit, ou sinon on laisse passer la nuit et on attend le lendemain pour venir.

 

Lucas était à bout de forces et s'était endormi entre temps, et en plus avec le Doliprane la fièvre avait un peu baissé, alors finalement on a préféré patienter jusqu'au lendemain plutôt que de passer la nuit sur un brancard dans un couloir... Mais je ne vous raconte pas la nuit ! Loulou n'a quasiment pas dormi, et Papa et Maman non plus...

 

Inutile de dire que notre journée-filles est tombée à l'eau. Ni Jade ni moi n'avions envie d'en profiter dans ces conditions, et puis Lucas ne voulait que les bras de Maman... Ma journée, je l'ai donc passée à l'hôpital, avec encore de l'attente, des examens en double puisque bien sûr ceux de la veille ne leur convenaient pas, et au final un diagnostic de belle bronchite qui lui vaut une cure d'antibios (et quelques autres sirops et compagnie) pendant 10 jours, avec séances de kiné en bonus si on constate qu'il a des difficultés à respirer.

 

Enfin, je ne me plains pas... Ce soir Lucas est de retour à la maison, il dort dans son lit, il a juste une bonne bronchite. Et, certes, c'est à surveiller (parce que les poumons sont fragiles, parce qu'il y a l'immuno, parce qu'il y a les corticos...), mais bon il y a bien pire, et ça ne sera probablement pas la dernière fois de l'hiver !

 

C'est juste que c'est très... très, très pénible de devoir toujours annuler et reporter le moindre projet qu'on fait. Voilà !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article

commentaires

Severine 18/11/2012 23:34

Quelle poisse... Franchement Sophie vous les accumulez... Quel dommage pour vous deux les filles, et pour cette journée que vous attendiez et méritiez. Et puis pour Lucas aussi, pauvre petit loup.
Comment va-t-il aujourd'hui ? J'espère qu'il n'est pas trop à plat et qu'il se remettra vite sans que les poumons soient trop touchés.
Des bisous guérisseurs et plein de courage à vous tous, famille formidable.

Mathilde 18/11/2012 21:05

Roh les boules, pauvre Lucas, il n'est jamais tranquille ! Et du coup vous non plus. J'espère qu'il va vite se remettre.

Quant au médecin, no comment... Il aurait pu passer un coup de fil, ou attendre...

Fanny 18/11/2012 21:00

Je trouve l'accueil médical souvent déplorable dans notre société. D'après ma propre expérience et les témoignages que j'ai eu, j'ai l'impression que souvent les médecins ne font pas vraiment
preuve d'humanité. Heureusement ce n'est pas toujours le cas, il y a des gens qui s'investissent bien, comme par exemple dans un autre domaine l'instit qu'avait Lucas l'année dernière et qui a
l'air admirable. Mais quand même je trouve qu'une société développée comme la notre devrait prendre soin de petits comme Lucas avec plus de souplesse et d'humanité.

Courage à petit Lucas ! Et à Jade : ce n'est que partie remise ! Bisous à tous,
Fanny

kikie 18/11/2012 10:07

mince alors!!!
Soignez bien LUCAS, et faites de gros bisous à Jade..la prochaine fois! pas de projets...une journée surprise de dernière minute..je pense à vous quatre.
Grosses bises.
kikie.

sophie 18/11/2012 06:28

Ah... désolée pour ce contre temps, remets toi vite de cette vilaine bronchite petit Lucas, tu as fait une belle frayeur à tes parents ! Et puis c'est vrai que ce n'est pas la dernière de l'hiver,
et que dorénavant il va falloir improviser le planning de la journée le matin même, mais je suis sûre que la journée entre fille n'est que partie remise ! Gros bisous à Lucas et Jade, bonne journée
quand même !

Présentation

  • : Lucas, sa vie, son combat.
  • Lucas, sa vie, son combat.
  • : Le combat de Lucas, 5 ans au moment du diagnostic en 2011, contre une vilaine maladie appelée neuroblastome métastatique de stade IV (cancer pédiatrique). Un récit écrit par sa Maman au jour le jour pour partager avec vous les petits et gros soucis du quotidien tout au long de cette épreuve. Laissez un commentaire lors de vos visites ça nous fera très plaisir.
  • Contact

Recherche

Les Autres Petits Guerriers Touchés Par Le Neuroblastome