18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 22:26

 

Il y a la Maman de M. qui m'écrit en me disant qu'elle suit mon blog depuis plus d'un an, quand on a aussi diagnostiqué un neuroblastome à sa petite fille, que mes écrits l'ont aidée à tenir, à espérer, et que ça y est, M. arrive enfin au bout, qu'elle vient de passer les examens de fin de traitement et qu'elle attendait ce moment pour m'écrie.

 

Il y a T. qui me dit que quand il a appris que le fils d'un ami avait un neuroblastome il a été très touché mais qu'il s'est senti impuissant parce qu'il n'avait aucune idée de ce que son ami traversait et qu'il ne savait pas comment se manifester, et que me lire lui a permis de comprendre, de se rendre compte, et de trouver sa façon à lui d'aider son ami et sa famille.

 

Il y a C. qui m'écrit en me remerciant pour ce blog qui lui a fait ouvrir les yeux sur un monde dont elle n'imaginait même pas l'existence. Elle est tombée par hasard sur un article un jour, et puis elle a tout lu, revivant notre parcours jour après jour, et aujourd'hui elle voit la vie sous un nouveau jour, elle sait apprécier les bons moments, elle relativise beaucoup plus et elle a arrêté de se prendre la tête pour des choses qui n'en valent pas la peine.

 

 

A tous ceux là, je voudrais vous dire un grand merci d'avoir pris la peine de m'écrire. Ce blog a été un exutoire pour moi, très égoïstement, mais savoir qu'il a été utile pour d'autres lui donne une dimension bien supérieure. Je suis fière et heureuse qu'il ait pu vous aider.

 

Vous qui lisez ce message, si le coeur vous en dit, laissez aussi un petit mot pour me dire ce que ce blog vous a apporté. Merci...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article

commentaires

Mathilde 13/02/2015 11:33

Bonjour Sophie,
Pas facile de décrire ce que ce blog m'a apporté. Je l'ai "trouvé" à un moment ou j'étais un peu paumée dans ma vie, pendant ma première PACES (première année de médecine). Il a confirmé mon envie de travailler dans le milieu hospitalier, m'a donné envie d'être proche des gens. Il m'a fait relativiser, m'a aussi donné plein de connaissances "biologiques", m'a permis de comprendre un peu mieux les personnes qui vivent des choses difficiles. Il m'a fait prendre conscience de "l'autre monde", le monde tabou des enfants malades. Au début, c'était un peu de la curiosité "tiens, comment ça se passe chez les enfants malades ?" et puis je me suis attachée très vite à votre famille, à vos écrits, à Lucas. Plusieurs fois je me suis sentie illégitime à lire ce blog, un peu comme une intruse. Je n'avais rien à faire ici, je ne connaissais pas d'enfants malades, j'avais 17 ans, je n'avais "rien" à vous offrir... Mais je suis restée lire et je me suis dit qu'un peu de présence dans les moments difficiles c'était déjà ça ;)
Finalement je suis en école d'infirmière, ça me plait énormément, j'adore le contact avec les malades, et je pense que votre blog n'y est pas pour rien.
Merci de continuer à poster des nouvelles régulièrement, merci pour vos écrits vraiment touchants et justes. Merci :)
Mathilde

véronique 28/01/2015 18:01

Votre blog, c'est l'histoire du courage et de l'amour d'une mère et d'un fils, c'est l'histoire de l'empathie de vos lecteurs qui après vous avoir lu font des dons pour la recherche, s'inscrivent
pour le don de moelle osseuse, donnent leur sang, c'est l'histoire d'un monde que nous autres familles sans maladie ne pouvions soupçonner avant de vous lire, bref c'est une magnifique histoire
d'amour, d'espérance et de solidarité... Depuis que je vous lis, mes yeux se posent souvent sur mes deux enfants avec une attention que je n'avais pas avant et une conscience aiguë de la chance que
nous avons d'avoir deux beaux enfants en bonne santé. Et en plus, vous avez une très belle écriture !
Votre blog au début c'était un moyen de vous soulager, de vous libérer mais c'est devenu bien plus que cela : merci Sophie pour tout ce que vous m'avez apporté avec vos mots... Et merci Lucas, ton
courage de petit garçon est un exemple et je pense souvent à toi.

Sophie, la maman de Lucas 27/01/2015 23:47

Merci beaucoup pour ces témoignages ! Surtout à ceux pour qui c'était la première fois ! Je suis bluffée de la portée de ce blog et de la petite vie de Lucas, et j'espère qu'un jour il lira tout
ça, et que lui aussi il sera fier de son parcours.
Merci !
Sophie

Mireille 26/01/2015 21:26

Je romps le silence moi aussi, je vous suis quasiment depuis le début mais je n'ai jamais osé commenter car j'avoue que votre courage m'a toujours beaucoup impressionnée et je ne savais pas quoi
vous écrire.

J'ai été confrontée au cancer d'un enfant de mon entourage il y a une dizaine d'années, mais comme beaucoup j'ai eu peur d'être maladroite et je suis restée en retrait. Si j'avais lu votre blog à
l'époque j'aurais surement eu une attitude complètement différente.

Vous lire m'a aussi beaucoup aidée à relativiser les petits problèmes de ma vie perso. On se sent vraiment ridicules de se plaindre pour des anecdotes quand on voit comment Lucas s'est battu pour
vivre, et avec toujours le sourire et la pêche !

Voilà, grâce à vous j'apprécie beaucoup plus la vie aujourd'hui, je suis plus ouverte aux autres, j'essaye de leur rendre la vie meilleure quand je peux car je sais qu'elle est précieuse. Je donne
mon sang car j'ai appris à quel point ça pouvait servir et je me suis aussi inscrite comme donneuse de moëlle osseuse, en espérant que je pourrai un jour aider un malade, comme le petit Titouan
dont vous nous avez parlé l'autre jour.

Je voudrais profiter de ce message pour vous dire Sophie, que vous êtes une maman extraordinaire. Vous avez toujours su garder espoir, même dans les moments les plus difficiles, vous avez su tirer
Lucas vers l'avant en le soutenant et en l'accompagnant avec tout votre amour, et je pense que votre attitude a été pour beaucoup dans la réussite de votre combat. Ne changez rien, vous êtes
géniale, et ne laissez jamais personne dire le contraire !

Bien sincèrement,

Mireille

jocelyne 21/01/2015 22:14

je peux vous dire que je vous admire d'avoir su retrasncrire avec beaucoup de décence une épreuve que seuls ceux qui l'ont connue peuvent comprendre ! j'ai passé par là avec mon fils emporté par la
maladie à 18 ans après 4 années de dur combat. Vous retracez toutes les épreuves de ce cruel combat avec tellement de pudeur et d'émotions qu'on est accroché et bouleversé par votre récit. Votre
histoire est un signe d'espoir pour tous les enfants malades et pour leurs parents et votre blog ne peut que les encourager à se battre, à en trouver le courage et leur apporter un peu de réconfort
dans ces moments si douloureux. Merci à vous pour ce temps passé à écrire votre histoire, synonyme d'espérance. Je vous souhaite beaucoup de moments de bonheur et de joie que vous saurez désormais
apprécier à leur juste valeur.

sophie 21/01/2015 16:53

Alors, en ce qui me concerne, ce blog m'a permis de croire que je vous pouvais vous aider par ma présence et mes paroles réconfortantes, donc c'était aussi gratifiant pour moi, il m'a permis de
connaître le difficile et douloureux quotidien des enfants hospitalisés pour maladie grave (bien qu'ayant travaillé dans un hôpital pour enfants pendant 12 ans) et surtout le ressenti des parents,
il m'a fait mesurer l'énorme courage de certains enfants comme Lucas face à des traitements inhumains,évaluer le parcours du combattant que mènent ces malchanceux parents non moins courageux, et
bien sûr comme tout le monde m'a fait relativiser mes petits ennuis insignifiants. Et puis ça m'a fait plaisir de connaître votre famille, même si j'aurais aimé voir des photos de Lucas et de sa
soeur, comme pour Z. et L. ! Et ce blog est une énorme leçon d'espoir pour tous ceux confrontés au cancer. Je vous souhaite une très bonne année à tous. Bisous

lisa-christianne 21/01/2015 00:23

coucou moi aussi j'ai une page, et je suis heureuse de savoir qu'elle peut aider d'autres personnes alors je sais bien ce que vous pouvez ressentir! :-)
je suis heureuse chaque fois que je vois qu'un enfant guerris d'une maladie et voir lucas en pleine forme est vraiment une victoire!
je continue a espérer qu'un jour j'irais mieux, j'aimerais tellement pouvoir faire un article en disant "je suis guérie" mais en attendant je me bas et je garde espoir, voir d'autres enfants
guerrire me permet de garder espoir en me disant que moi aussi je pourrais peut être guerrire! :-)
voila, je fais de grooos bisous a lucas et a jade!

lisa, de la page fb "garder espoir pour vaincre la maladie"

Léa 20/01/2015 08:16

Puisque vous le demandez si gentiment... J'avais déjà une fois laissé un tout petit commentaire pour vous souhaiter beaucoup de courage. C'était il y a très longtemps.
J'ai commencé à suivre ce blog quand j'étais en P1 (première année de médecine). Je suis maintenant en D2 (4e année de médecine)... Et comme quelqu'un vous l'a fait remarqué, on découvre
effectivement un monde dont on ne soupçonnait pas l'existence. Même en médecine, c'est pour vous dire! Depuis, j'ai lu toutes sortes de blog retraçant les parcours des enfants. Et qui sait, peut
être qu'un jour je participerais moi aussi à ces parcours si difficiles, en espérant les rendre un peu plus simples...
Bonne continuation à vous 4! Je vous souhaite encore beaucoup de bonheur, de santé et de joies

kikie 19/01/2015 08:41

bonjour Sophie,
j;ai suivi ton blog depuis le début. Tous les espoirs et déceptions aussi qu'il générait. J,ai croisé les doigts je ne sais combien de fois pour LUCAS..et appris que rien n'est jamais perdu, il
faut y croire, toujours.
J'ai admiré votre force et votre courage à tous les deux, cherchant toujours à protéger vos deux petits..ne baissant jamais les bras..
J'ai pris conscience que j'avais une chance inouïe de voir mes petits enfants épargnés par la maladie, et appris à savourer et profiter des petits moments qui seraient passés inaperçus
auparavant.
C'est aussi des liens virtuels et anonymes qui m'ont fait découvrir de belles personnes.
Pour tout celà, Sophie MERCI.
Je continue à venir ici, chez vous, j'allais dire un peu chez nous, ensemble on est plus fort.
Vive LUCAS, et belle vie à lui.
Bon courage , et plein de tendresse pour ta belle famille.
Kikie

Présentation

  • : Lucas, sa vie, son combat.
  • Lucas, sa vie, son combat.
  • : Le combat de Lucas, 5 ans au moment du diagnostic en 2011, contre une vilaine maladie appelée neuroblastome métastatique de stade IV (cancer pédiatrique). Un récit écrit par sa Maman au jour le jour pour partager avec vous les petits et gros soucis du quotidien tout au long de cette épreuve. Laissez un commentaire lors de vos visites ça nous fera très plaisir.
  • Contact

Recherche

Les Autres Petits Guerriers Touchés Par Le Neuroblastome