16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 22:12

 

Des nouvelles très rapides ce soir, juste pour vous tenir au courant.

 

Jade ne va toujours pas mieux. Pauvre puce, elle est complètement à plat, nausées, vomissements, diarrhées, crampes intestinales, fièvre... Elle a passé la journée au fond de son lit. J'espère qu'elle sera vite remise sur pieds.

 

Pour l'instant Lucas, lui, va bien, il tient le coup. Dur dur l'isolement à la maison, mais on lui explique que c'est toujours mieux qu'à l'hôpital alors ça passe à peu près. Il a retrouvé la pêche, c'est rassurant de le voir plus en forme et honnêtement ça fait du bien quand on repense à l'état dans lequel il était il y a peu. Par contre la num est toujours aussi basse... Allez, on croise tous les doigts, ça va le faire quand même ! J'ai passé la journée à tout laver, ça devient une vraie obsession, j'ai l'impression de voir des microbes partout ! Ca vous paraitra peut être excessif mais je préfère prendre le maximum de précautions, et au moins jusqu'ici ça a permis d'éviter qu'il attrappe ce satané virus. Je m'en voudrais tellement si je loupais quelque chose.

 

Je vous laisse, je m'en vais repasser un dernier coup de javel avant la nuit.

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 20:12

 

Oui, c'est la galère... Hier soir Jade ne se sentait pas bien, ce matin elle est partie le ventre quasiment vide et à 10h la maitresse m'appelait : Jade a vomi, elle est toute pâle et elle a mal au ventre. Il faut venir la chercher.

 

Eh ben voilà, il ne manquait plus que ça ! Juste deux jours avant les vacances, on avait réussi à tenir jusque là... J'aurais dû me taire la dernière fois.

 

Je fais quoi moi avec une petite fille qui a la gastro et son frère en aplasie ?????

 

Galère... Je ne peux pas laisser Jade à l'école, je ne vais quand même pas hospitaliser Lucas, je ne peux pas le faire garder par des amis en pleine aplasie, je ne peux pas non plus faire garder Jade alors qu'elle vomit... Alors c'est "mesures de précautions à fond", je lave, re-lave et re-re-lave partout, Lucas porte un masque (et nous aussi, inutile de contaminer plus de monde), tout ce qu'il touche est désinfecté, ils restent chacun dans leur chambre ou séparés le plus possible, nourriture séparée, vaisselle séparée, pas de bisous, pas de contacts, lavage des mains plusieurs fois par heure...

 

Heureusement que Papy et Mamy sont là, ils ne sont pas de trop pour m'aider à gérer la crise. Ils sont restés garder Lucas pendant que j'emmenais Jade chez le médecin, et que je passais à la pharmacie les dévaliser encore une fois avec mes ordonnances à rallonge. Vu la siuation, Jade a eu droit au traitement maximal, et Lucas est aussi traité en prévention. Espérons qu'on réussira à éviter la contamination, parce que sinon je n'ose même pas imaginer...

 

Marre... J'en ai marre... Mais quand est-ce que ça va s'arrêter ????

Du coup je n'ai même pas eu le temps d'aller acheter les cadeaux de noël, il va falloir que je trouve un moment la semaine prochaine, mais curieusement j'ai l'impression qu'on va en passer une grande partie à l'hôpital...

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 22:21

 

Je peux vous l'annoncer : nous avons le plus beau sapin de l'univers !!!!!!!!! Eh oui, désolée pour les autres, mais cette année il est chez nous !

 

Quel moment magique, vous ne pouvez pas imaginer ! Je n'ai pas pleuré mais ce n'était pas loin... On était tellement heureux avec Julien. Heureux et fiers d'avoir pû offrir ce moment à nos enfants. Les voir sautiller partout, admirer les boules de toutes les couleurs, se hisser sur la pointe des pieds pour pouvoir les accrcocher le plus haut possible, rire ensemble, se chamailler pour mettre les guirlandes... La vie quotidienne d'une famille ordinaire, le bonheur d'être ensemble, chez soi, et de partager un moment avec Julien, les enfants et Papy et Mamy. Des choses si simples finalement, mais qui prennent tellent de valeur quand on en est privé... Que demander de plus ? (si, je sais quoi demander de plus...) Un immense merci à Myriam, sans qui rien n'aurait été possible.

 

Bon, à part ça Lucas est encore en aplasie. Ca faisait longtemps... Mais pour l'instant pas de fièvre alors on prend le maximum de précautions et on croise les doigts pour que ça dure. Mr Propre et Mlle Javel sont redevenus mes deux meilleurs amis (à égalité avec Mr le Thermomètre, ça va de soi !).

 

Dernière semaine d'école pour Jade. En ce moment les microbes sont partout, j'espère qu'elle ne va rien ramener à la maison. Elle est déjà au régime vitamines et homéo en prévention, mais avec notre chance en ce moment, on est encore bien capables de tomber en plein dedans !

 

En attendant, la vie reprend doucement son cours à la maison avec Lucas. Le passage de l'infirmière le matin, la kiné, la sieste... les journées sont vite remplies. Nous nous sommes plongés dans les bricolages de Noël, Mamy a acheté un livre avec tout plein d'idées, nous avons de quoi décorer toute la maison ! Et puis la maitresse de Lucas est venue ce soir apporter du travail. Dans la classe ils ont fabriqué eux mêmes les boules du sapin, chacun a décoré la sienne à son goût, alors Lucas a reçu la sienne lui aussi, qu'il fera demain et que je rapporterai à l'école jeudi matin. Merci à cette maitresse qui fait tant d'efforts pour que notre loulou reste un élève parmi les autres. Lucas est très fier de cette mission, il en parlait encore ce soir au coucher.

 

Quant à moi je vais profiter de la présence de mes beaux parents pour m'échapper un peu de la maison jeudi et aller "aider" le Père Noël dans sa dure tâche. Il faut bien lui donner un coup de main à ce pauvre homme, il a tellement de travail !

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 16:29

 

Nous avons enfin pu ramener Lucas à la maison hier soir. L'horreur quand on sort un samedi soir à plus de 20h et que les pharmacies sont fermées... Trouver la pharmacie de garde, c'est déjà le parcours du combattant, mais quand vous présentez des ordonnances avec des produits aussi particuliers que ceux que prend Lucas, là ça devient carrément impossible. Le pharmacien était pourtant de bonne volonté, il s'est donné du mal, il y a passé du temps, il a essayé de voir s'il pouvait se débrouiller avec ce qu'il avait, il a appelé un peu partout, mais finalement on a pas eu d'autre choix que de retourner à l'hôpital se faire dépanner pour le weekend.

 

Heureusement que nous sommes deux, Julien a tout géré pendant que moi je m'occupais de Lucas et de Jade. Lucas est vraiment exténué après cette chimio, je l'ai rarement vu aussi fatigué. Il faut dire aussi que ces derniers temps ont été assez éprouvants pour lui. Sur les trois dernières semaines il n'aura passé que 4 jours à la maison... Son poids se maintient mais les muscles ont encore bien fondu, pourtant la kiné passe tous les jours, ensemble ils font "du sport", mais Lucas a été tellement mal (entre la fièvre, les douleurs et la chimio) qu'il est resté longtemps alité et que tout a fondu. C'est assez impressionnant de le voir comme ça, il n'a vraiment plus de force, il se tient aux meubles pour avancer, a du mal à se baisser, à s'assoir, à porter des objets un peu lourds... Bref, il va falloir remuscler tout ça, ça reviendre petit à petit.

 

Enfin, ce qui compte, c'est que notre loulou soit enfin de retour à la maison. Samedi on l'a mis directement au lit en rentrant, mais ce matin au réveil c'était le bonheur. Il était dans son lit, avec ses doudous, ses jouets, sa maison, sa soeur... Alors aujourd'hui c'était la fête ! Depuis le temps qu'on attendait ça... Ca fait tellement de bien de se retrouver tous les quatre, j'ai du mal à réaliser, je les regarde jouer ensemble, se faire des câlins, prendre soin l'un de l'autre et se lancer des regards complices, c'est tellement bon ! En plus Papy et Mamy sont arrivés ce midi et ils resteront toute la semaine. Les enfants sont heureux, ils vont être chouchoutés, et moi ça va me permettre de souffler un peu.

 

Ce soir nous dinons sur le canapé devant la TV (chose que nous ne faisons jamais d'ordinaire, mais puisque c'est la fête !). Ca fait trois jours que Lucas me le réclammait, devinez quoi... Oui, Mc Do, comme d'habitude. Beurk ! Vivement que tout ça se termine, mon estomac ne le supportera pas beaucoup plus longtemps...

 

Et puis LA nouvelle la plus importante du jour... Nous allons faire le sapin !!!!!!!!! J'attends que Lucas se réveille de la sieste et on s'y met. Quel bonheur ! Je me sens tellement heureuse de pouvoir partager ce moment avec mes enfants, tous ensemble autour du sapin... Ca n'a l'air de rien mais c'est tellement important, ça signifie tellement de choses pour moi.

 

Merci à tous ceux qui ont laissé un message ces derniers jours, je suis contente de faire votre connaissance. Promis je prends le temps d'y répondre en soirée.

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 15:36

 

Le compteur du blog affiche 250 messages. Whaoo... 250 ! Et autant de petits moments de bonheur. Depuis le début je lis chacun avec attention, beaucoup m'ont émue, quelques uns m'ont fait rire, et tous m'ont aidée à garder mes forces, retrouver le moral et continuer à accompagner Lucas au mieux. C'est important pour nous de ne pas se sentir seuls. Ca me fait penser à un athlète qui court un marathon, qui n'en peut plus, qui a envie de tout lâcher, de tout arrêter, et qui voit des supporters le long du parcours, des gens qu'il ne connait pas mais qui sont là pour lui, qui l'encouragent, qui lui crient de continuer, de persévérer et de ne surtout pas s'arrêter. Alors l'athlète réussit à puiser dans ses dernières forces, encore et encore, et grâce à eux il poursuit sa course malgré tout. Voilà, vous êtes notre force, au même titre que notre famille et nos amis... Merci énormément à vous !

 

Ectac_Cap-Logo-toutes-Courses-a-Pieds_03.gif

 

(je cours beaucoup moins bien que ça...)

 

 

Le compteur du blog dit aussi : 3687 visiteurs différents. Et ce chiffre me touche lui-aussi. C'est impressionnant de se dire qu'autant de monde nous suit. Certains au quotidien, d'autres de temps en temps, d'autres encore, une fois par hasard. Beaucoup restent anonymes et c'est votre droit, on ne force personne, mais je me demande souvent qui sont tous ces gens qui nous connaissent mais que nous ne connaissons pas. Des hommes, des femmes ? Touchés par la maladie ou non ? Des mamans, des papas, des jeunes, des plus âgés, des grands, des petits, des blondes, des bruns, des chauves... Des gens qui peuvent habiter de l'autre côté de la rue ou à l'autre bout du monde. Des gens qui ont chacun leur vie, tous différents, tous uniques. Alors ceux qui veulent bien, si vous en avez envie, n'hésitez pas, ça me ferait plaisir d'en savoir un peu plus sur vous.

 

Un petit mot pour ceux qui auraient envie de laisser un message mais ne veulent pas communiquer leur adresse mail. C'est un souci sur ce blog, il est indispensable de laisser un mail pour que le message soit enregistré... J'en ai donc créé une que vous pouvez taper à la place et qui vous permet de rester anonyme si vous le souhaitez. Inutile par contre d'utiliser cette adresse pour nous contacter car elle ne sera pas consultée.

 

lecombatdelucas@hotmail.fr

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 23:55

 

Hier Lucas était seul dans sa chambre, et puis ce matin, on nous a annoncé l'arrivée d'un autre enfant dans le lit voisin. Nous avons vu arriver un bébé, une petite fille de 8 mois, belle à croquer, avec des grands yeux marrons qui vous suivent partout. Et ses deux parents effondrés, à qui on vient d'annoncer que leur fille a un cancer.

 

Un enfant de plus...

 

En quelques secondes je me suis retrouvée projetée plusieurs mois en arrière, quand nous étions à leur place, que nous ne connaissions rien, qu'on venait d'apprendre cette terrible nouvelle, que la Terre s'était arrêtée de tourner et que nous étions perdus, effondrés, affolés...

 

Aujourd'hui nous sommes des "habitués", le service est devenu notre deuxième maison, l'équipe notre deuxième famille, nous avons pris nos habitudes, on passe plus de temps ici que chez nous et tous les termes qui me semblaient barbares cet été, nous les utilisons maintenant naturellement. Que de chemin parcouru...

 

Je me souviens de la maman de "B" qui m'a accueillie ce jour-là, de celle de "A" aussi. Leur aide et leur soutien avaient été si précieux. Aujourd'hui je me suis retrouvée à leur place, à essayer de rassurer cette maman et ce papa bouleversés, à leur expliquer un peu le fonctionnement du service et son organisation, à les rassurer du mieux que je pouvais...

 

Je me suis sentie tellement impuissante face à leur détresse. Et dans ces cas-là toutes nos propres angoisses rejaillissent aussi d'un coup, comme si on se regardait dans un miroir. Nous sommes tous dans la même galère. La maladie, les traitements, les effets secondaires, les complications, la douleur, la souffrance, les examens, les résultats, l'avenir incertain...

 

8 mois... Elle n'a que 8 mois !!!!!

 

Ce soir je suis triste, j'ai le blues et je pleure. Le cancer a encore touché un enfant. Une famille de plus dont la vie est brisée à jamais, dont l'avenir vient de basculer et qui se retrouve plongée dans la tourmente. Mais quand cela s'arrêtera-t-il enfin ????? C'est tellement injuste. Je suis révoltée...

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 21:43

 

Lucas est sorti d'aplasie hier, les antibios finissent de couler, l'hyper-hydratation a débuté aujourd'hui et on reprend la chimio demain. Une grosse cure, 5 produits. Nous ne rentrerons qu'après, en fonction de l'évolution des douleurs, au mieux samedi soir. La maladie ne nous laisse vraiment aucun répit, ça va faire deux semaines qu'on est ici.

 

Enfin... c'est l'avant-dernière chimio. C'est ce qu'il faut se dire. On arrive au bout, ça y est on commence à apercevoir le bout du tunnel. Même si fin du protocole rime avec examens, bilans, angoisses, doutes, et puis qu'ensuite il y aura l'opération, la chimio haute dose puis la greffe. J'essaie de ne pas trop y penser, c'est tellement angoissant...

 

En attendant on vit au jour le jour, et on profite de chaque instant de bonheur. Cet après-midi Lucas a reçu la visite d'un petit copain et de sa maman. Elle m'en avait parlé samedi dernier et l'hôpital avait dit d'accord si la num était bonne, alors on en a profité. Ca a fait du bien au moral de mon Lulu, après ces dures journées ce n'était pas du luxe. Et le petit copain, un peu impressionné au début, s'est vite habitué au masque et à la blouse et ils ont fini par une bonne partie de playmobils. Inutile de préciser que les deux Maman ont profité de ce temps-là pour papoter (ça ça ne change pas de d'habitude, les Mamans ça parle tout le temps !), ça m'a fait beaucoup de bien également.

 

Voilà les nouvelles du jour. Maintenant je vais aller manger un peu...

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 23:59

 

Le scanner d'aujourd'hui n'a rien donné. Je ne l'avais pas écrit hier mais j'avais vraiment peur que ce soit la maladie qui ait gagné du terrain et qui soit à l'origine de ces douleurs... Il ne semble pas que ce soit ça, je dis "semble" parce que les médecins n'ont pas vraiment d'explications à nous donner. Depuis plus d'une semaine maintenant, Lucas se plaint de douleurs diffuses, il a mal au ventre, à la tête, aux jambes, aux pieds, aux épaules... Et ça empire progressivement. Les douleurs des jambes et des pieds "pourraient" (là encore rien de sûr) être expliquées par la chimio, celles de la tête liées à d'autres médicaments qui font monter la tension, celles des épaules aux séances de kiné (!!!), celles du ventre (les pires) à l'alimentation par la sonde et aux effets secondaires des chimios, plus un peu de fièvre par dessus, sans oublier l'infection, et on obtient un beau mélange assez incompréhensible par tout le monde, y compris l'équipe médicale. Alors on lui donne d'autres médicaments pour lutter contre ces effets, qui eux-mêmes entrainent des effets secondaires... Bref, on ne s'en sort pas.

 

Les globules remontent difficilement, on arrivait péniblement à 300 ce matin, il serait temps qu'ils se bougent parce que Lucas a la bouche envahie par la mucite, ça se prolonge jusque dans la gorge et ça fait horriblement mal. Dans ces moments-là on bénit la sonde... Heureusement qu'il y a ça pour permettre de le nourrir un peu et surtout de passer tous les médicaments, parce qu'avaler est devenu un véritable calvaire pour mon loulou...

 

Il a été mis sous morphine depuis trois jours car les douleurs étaient trop fortes et les autres médicaments n'étaient plus assez efficaces. Ca fait vraiment bizarre, on se dit qu'on a atteint encore un autre niveau dans la souffrance. Notre fils prend de la morphine...

 

Ce soir je lui ai massé ses petites jambes pendant plus d'une heure. Il était un peu dans les vapes (entre la morphine, les douleurs et la fièvre...) mais il a apprécié et il a fini par s'endormir. Encore une journée bien éprouvante pour un petit bonhomme, mais une journée de passée, encore une, c'est ce qu'il faut se dire.

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 23:22

 

Samedi matin nous sommes allées voir les animations du Téléthon avec Jade. Tous les ans l'école participe, chaque classe prépare quelque chose qu'elle vend ensuite toute la journée du samedi. La classe de Jade avait fait des bougeoirs décorés, d'autres vendaient des peluches récoltées dans les jouets qu'ils n'utilisaient plus chez eux, d'autres encore avaient fait des gateaux... Nous avons donc fait un stock de bougeoirs à offrir à toute la famille pour Noël !

 

Cette matinée a été l'occasion de retrouver quelques parents d'école que je n'avais pas vus depuis l'année dernière. Ca fait bizarre de se retrouver dans une situation "normale", au milieu des autres. J'ai retrouvé l'ambiance de l'année dernière, toujours la même, et à plusieurs reprises j'ai eu l'impression que ces derniers mois n'avaient été qu'un mauvais rêve et que rien n'était vraiment arrivé. Mais la réalité reprend vite le dessus... Enfin, ça a été un chouette moment, vraiment convivial, que j'ai apprécié à sa juste valeur, qui m'a permis de faire un break avec l'hôpital et surtout que j'ai pu partager avec Jade.

 

Certains parents sont naturellement venus me demander des nouvelles de Lucas. "Ah bon, il n'est pas là ? Ben non, là il est à l'hôpital avec son Papa. Mais ça va, on avance...", "Est-ce qu'on pourrait passer le voir ? Oui, bien sûr, aucun problème il n'attend que ça !", "Ce n'est pas trop dur ? On fait comme on peut...". Beaucoup nous ont dit qu'ils pensaient bien à lui ou nous ont chargées de lui transmettre des bisous. Et une petite fille de sa classe est même venue vers moi timidement avec une peluche dans la main, en murmurant "c'est pour Lucas". Toutes ces attentions m'ont beaucoup touchée. Nous sommes plongés dans le combat et souvent nous nous sentons seuls, mais derrière nous c'est une vraie chaine d'amitié qui s'est créée. Chacun à sa manière, certains plus que d'autres... Mais nombreux sont ceux qui pensent à Lucas, qui prennent des nouvelles par telle ou telle personne, qui nous disent qu'elles n'osent pas se manifester par peur de déranger mais que si on a besoin elles sont là et se feront un plaisir de nous rendre service... Ils sont vraiment géniaux, il n'y a pas d'autre mot !

 

Et puis il y a Myriam, dont la fille est dans la classe de Jade, que je connais depuis plusieurs années et avec qui j'ai discuté un peu plus longuement. Elle a accompagné son père l'année dernière quand il a eu un cancer, aujourd'hui il va mieux mais les hôpitaux, les chimios, tout ça elle connait. Alors nous parlons un peu du quotidien, des espoirs et des difficultés que je garde d'ordinaire sous silence avec les autres. Elle me dit que Noël approche, que Lucas doit attendre ça avec impatience et qu'il va bientôt faire le sapin, il doit être content. Mais je réponds qu'avec notre vieux sapin plein de poussière et Lucas en aplasie, qui est déjà en pleine cure d'antibiotiques et qui sortira juste de chimio, non cette année ça ne va pas être possible, même si ça me fait mal au coeur de le priver de ça aussi... Je vais tout désinfecter à fond, boules et guirlandes comprises, nous le décorerons avec Jade et il sera mis dans un coin loin de Lucas. D'ailleurs il va falloir qu'on s'y mette, et désinfecter un sapin ce n'est pas si simple que ça... Et là Myriam réfléchit et elle me dit que cette année ils pensaient justement en acheter un de sapin, un tout neuf sans poussière, et que si je suis d'accord, on a qu'à faire l'échange. Elle nous prêtera son sapin tout neuf et elle récupèrera le notre. Comme ça nous n'aurons pas à tout désinfecter et Lucas pourra participer à la décoration lui aussi.

 

Je suis restée sans voix. Incapable de dire quoi que ce soit... Et puis les larmes sont montées d'un coup. Je trouve ce geste tellement beau, tellement généreux. Grâce à elle mon Lucas va pouvoir décorer son sapin comme tous les autres petits garçons, il va pouvoir en profiter, oublier toutes les misères qu'il subit en ce moment à l'hôpital. On va pouvoir en parler avant, compter les jours avant la sortie, imaginer quelles boules on mettra... Ca va lui faire tellement plaisir !

 

Voilà, encore une fois je remarque que les gens peuvent être de parfaits imbéciles, mais aussi (et heureusement) des gens merveilleux, extraordinaires, sur qui on peut compter et qui font que la vie vaut la peine d'être vécue. Merci à eux pour tout ce qu'ils nous apportent. Merci vraiment !

 

 

Pour les nouvelles de Lucas, il n'y a pas grand chose à dire, les jours se suivent et malheureusement se ressemblent. La fièvre est toujours présente, il est monté jusqu'à 40 en début d'après-midi et a toujours autant de douleurs un peu partout. Il va sans dire que la chimio de samedi a été annulée... Il passe un scanner demain pour essayer de trouver l'origine des douleurs, on va voir, j'espère qu'ils vont enfin trouver et pouvoir le soulager. Du coup nous ne sommes pas restés longtemps avec Jade cet après-midi, Lucas n'était vraimen pas bien alors Julien est rentré avec elle au bout d'une demi-heure.

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 21:25

 

Trois articles aujourd'hui, on n'arrête plus ! Mais je voulais donner quelques nouvelles de notre champion, et puis je voulais aussi parler un peu du Téléthon, et comme d'habitude j'en ai déjà écrit toute une tartine alors ça aurait fait trop long...

 

Ce matin il n'était vraiment pas bien, il avait mal partout, des examens sont d'ailleurs prévus demain et dans les jours qui viennent pour comprendre l'origine de ces douleurs... La journée s'annonçait mal, et puis cet après-midi nous avons parlé du blog (on s'est même lachés sur le thème de noël, lol). Je lui ai expliqué que vous suiviez son combat, que vous attendiez des nouvelles, et que vous voudriez savoir comment il allait, et il m'a répondu : "ça va, mais j'ai froid aux pieds" !!!!! Voilà, tout est dit !

 

Je voulais aussi vous remercier pour tous les messages qui ont fait suite à mon dernier message. J'ai lu des choses très touchantes, qui m'ont fait réfléchir pas mal pour certains, je vous remercie vraiment pour tout votre soutien. Et puis surtout je voulais revenir sur un point. J'ai conscience que dans notre malheur nous avons l'immense chance d'avoir un traitement qui nous est proposé. Un traitement long et dur, certes, un traitement incertain, mais un traitement quand même. Et nous savons bien que ce n'est pas le cas pour tout le monde. Que pour d'autres enfants l'avenir est tout autre (et je pense en particulier à certains enfants que je connais). Alors nous mesurons notre chance, soyez-en surs, et jamais au grand jamais, nous ne baisserons les bras. Même si c'est dur...

 

Allez je vous laisse, je vais profiter d'une soirée tranquile à la maison pour souffler un peu. Ce soir c'est Julien qui passe la nuit avec Lucas.

 

 

Repost 0
Publié par Sophie, la maman de Lucas
commenter cet article

Présentation

  • : Lucas, sa vie, son combat.
  • Lucas, sa vie, son combat.
  • : Le combat de Lucas, 5 ans au moment du diagnostic en 2011, contre une vilaine maladie appelée neuroblastome métastatique de stade IV (cancer pédiatrique). Un récit écrit par sa Maman au jour le jour pour partager avec vous les petits et gros soucis du quotidien tout au long de cette épreuve. Laissez un commentaire lors de vos visites ça nous fera très plaisir.
  • Contact

Recherche

Les Autres Petits Guerriers Touchés Par Le Neuroblastome